Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bouaye Avance

Navigation

AccueilLes dossiersDossiers › La maison Guerlain - Page 3
Index de l'article
La maison Guerlain
Page 2
Page 3
Toutes les pages

 

 

Tableau du lac

 

 

Les acteurs du projet

 

Pour mener à bien cette mission, le Conseil général a élaboré un projet où interviennent à des titres divers des instances décisionnelles ou consultatives.

Le Comité stratégique

Il s’agit du groupe appelé à orienter les prises de décision et à effectuer des arbitrages sur des propositions qui lui sont faites. Il est composé de :

-    Monsieur le Président du Conseil général, représenté par Mme F. Verchère, vice-présidente déléguée à l’environnement,
-    Monsieur le Préfet ou son représentant  
-    Monsieur le Délégué du Conservatoire du littoral
-    Monsieur le Maire de la commune de Bouaye
-    Monsieur le Président de la Société Nationale de Protection de la Nature, gestionnaire de la réserve naturelle nationale de Grand Lieu.

L’assemblée générale des acteurs de Grand Lieu

Il s’agit de l’assemblée de gouvernance du projet qui s’exprime dans un espace de débat, d’information et de participation, composée des membres suivants : conseillers généraux des cantons concernés, maires des communes riveraines du lac, présidents des établissements publics de coopération intercommunale, services de l’Etat, professionnels, représentants des usagers du lac, responsables d’associations environnementales…

Le groupe des experts
Il s’agit d’un groupe à vocation d’expertise et scientifique appelés à donner des avis sur le contenu scientifique, pédagogique et scénographique du projet.  Ses membres sont issus du champ des sciences naturalistes et des sciences humaines.

Les autres acteurs de la démarche projet

En outre, le projet lui-même est conduit par un chargé de mission du Conseil général qui anime les différentes phases du projet et coordonne l’action des services départementaux (direction de l’environnement, service construction, direction de la citoyenneté et de l’information...). Tenant compte enfin du caractère sensible du secteur sur lequel va se développer le projet, il importe de conduire ce projet en réel partenariat avec les services de l’État qui auront à instruire, tant au niveau déconcentré qu’au niveau ministériel, les autorisations administratives de ce dossier.
Les acteurs

La gouvernance du projet

 

Cette gouvernance qui apparaît essentielle dans la conduite des opérations s’opère à trois niveaux différents.

1er niveau : les opérateurs

Le montage du projet repose en premier lieu sur le partenariat étroit entre le Conseil général, l’Etat et son établissement public, le Conservatoire du littoral et des rivages lacustres. Partenariat qui s’exerce d’ailleurs depuis plusieurs années à propos des espaces naturels sensibles qui sont, selon un principe bien établi, acquis par le Conservatoire et géré par la collectivité. La Maison Guerlain étant inscrite dans le domaine du Conservatoire, il reviendra à ce dernier de confier une maîtrise d’ouvrage déléguée au Département.
L’ensemble des services de l’Etat concernés (la DIREN, la DDE, la DDAF et Architecte des Bâtiments de France) sont également mobilisés pour la réussite de ce projet.

2e niveau : un réseau d’animations locales  au service de la connaissance de Grand Lieu

Le projet de la Maison Guerlain, qui porte une ambition affirmée en matière de respect et de protection de l’environnement, ne manquera pas de promouvoir un élan en faveur d’une connaissance générale des spécificités de Grand Lieu, qu’il s’agisse des sciences humaines, des sciences de l’observation ou des mythes attachés à ce secteur.
Un réseau d’animations pourrait donc se mettre en place à partir des sites tels que ceux de l’Etier, de Pierre-Aigüe, de Pont-Saint-martin, de Passay, ou encore de l’abbatiale de Saint-Philbert, des marais de Saint-Lumine ou de Saint-Mars… Chacun de ces sites pouvant offrir une animation spécifique et complémentaire. Le projet Guerlain doit susciter des opérations de ce type et c’est en ce sens que travaille le groupe des experts.

3e niveau : l’assemblée générale des acteurs de Grand Lieu

Considérant le caractère sensible du milieu de Grand Lieu, il importe que tous les acteurs de ce territoire soient interpellés par ce projet sinon impliqués. C’est la raison pour laquelle il a été décidé de mettre en place cette instance de manière à communiquer sur le projet, à tenir compte des attentes de la population, à faire œuvre de transparence. Une « newsletter » présentant l’avancée du projet constituera le lien entre le comité stratégique du projet et les acteurs locaux. Cette assemblée des acteurs qui s’est réunie pour la première fois en mai 2008 a montré un enthousiasme certain pour le projet. Il convient maintenant de nourrir cet espoir. Construire ce projet en phase avec les citoyens apparaît ainsi comme le gage d’une véritable éthique de l’action publique.

Le lancement du projet « maison Guerlain » intervient à un moment où l’Etat entend donner une nouvelle dynamique à la gestion du lac et renouveler ses outils de pilotage :

•    Le nouveau directeur de la réserve naturelle du lac de Grand-Lieu sera nommé en janvier prochain.
•    Un nouvel arrêté de composition du conseil scientifique et de son président interviendra en décembre prochain. Ils sont chargés de fournir toute l’information nécessaire sur les conditions scientifiques de la sauvegarde du lac et sur la mise en œuvre des grands objectifs de conservation de la biodiversité et de gestion patrimoniale attachés à cet espace naturel.
•    Le comité consultatif va également être reconstitué en décembre prochain, le mandat de ses membres étant arrivé à échéance.
•    Le plan de gestion de la réserve proposé par la SNPN et travaillé avec les services de l’Etat va être examiné par le CSRPN lors de sa prochaine réunion du 5 décembre 2008.