Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bouaye Avance

Navigation

AccueilLes dossiersDossiers › La maison Guerlain - Page 2
Index de l'article
La maison Guerlain
Page 2
Page 3
Toutes les pages

 

 

Le lac de Grand-Lieu Le lac de Grand-Lieu

 

Les composantes du projet

 

Le projet consiste à créer, sur le site de la maison Guerlain, un lieu d’accueil et de découverte pour sensibiliser le public à la richesse écologique exceptionnelle que constitue le lac de Grand-Lieu. Il s’agit, autrement dit, d’aménager un espace qui soit un véritable outil pédagogique dédié à la compréhension et à l’éducation environnementales, destiné à orienter les publics vers un espace d'interprétation leur donnant à comprendre la richesse et la fragilité écologiques du site, afin d'éviter des utilisations anarchiques contribuant à la dégradation du site.
L’esquisse du projet telle qu’elle est présentée dans l’étude commandée en 2007 par le Conservatoire du Littoral distingue trois composantes spatiales principales :

1-    La Maison Guerlain, pour en faire un site d’observation et de présentation des spécificités naturelles et environnementales du lac. Il s’agit d’un bâti intégré dans le domaine du Conservatoire du littoral, d’une surface de plancher d’environ 300 m²
2-    L’ancienne subdivision de l’Équipement de Bouaye (tout ou partie de l’emprise d’environ 400 m² et 700 m² avec les garages), aujourd’hui propriété du Conseil général, pour y proposer un accueil pédagogique, un centre de ressources et un accueil technique (stationnement des véhicules).  
3-    Un cheminement écologique de plein air entre ces deux ensembles (700 mètres linéaires). Il s’agit également d’un ensemble foncier intégré dans le domaine du Conservatoire du littoral.
Plan du site


L’accueil du public se fera donc sur le site de l’ancienne subdivision tandis que le parc de stationnement sera implanté sur une parcelle attenante. A partir de ce point d’accueil, les visiteurs devront emprunter le cheminement écologique à caractère piétonnier pour rejoindre la Maison Guerlain, par une passerelle qui enjambera le canal de l’Etier, au droit de la Maison. L’accès à la Maison, située elle à proximité immédiate de la réserve naturelle, sera particulièrement étudié en terme de fréquentation. A titre secondaire, on envisagera de connecter le projet à un réseau de cheminements annexes tant en direction des divers points du vue situés en bordure du lac qu’en direction du bourg de Bouaye ou de la gare SNCF.

L’Etat souhaite que la maison Guerlain puisse devenir un lieu d’accueil et d’information du public autour du lac de Grand-Lieu, tout en veillant  à la préservation de cet espace sensible. Le projet de réhabilitation doit avoir ainsi une portée pédagogique : il doit devenir un lieu de découverte du lac ouvert au public, tout en évitant des intrusions trop fortes dans cet espace sensible. C’est pourquoi, il doit exister un souci de valorisation et de mise en réseau des différents points d’accès existants dans les différentes communes riveraines comme l’abri-observatoire mobile de la faune porté par la fédération départementale des chasseurs de la Loire-Atlantique et situé sur le territoire de la commune de Saint-Philbert de Grand Lieu.

Réunis en session le 20 octobre 2008, les conseillers généraux de Loire-Atlantique ont décidé à l’unanimité le principe de lancer ce projet, qui se développera donc sous l’égide du Département. Ce projet s’inscrit en effet dans le cadre de la politique publique volontariste que mène le Conseil général en faveur des espaces naturels et plus généralement en faveur de la protection de l’environnement. Il est également inscrit au Programme départemental des actions solidaires pour le développement durable (Agenda 21) en vue de responsabiliser les jeunes pour un monde durable.

Le calendrier prévisionnel


Octobre 2008 : décision d’autorisation de principe donnée par l’assemblée départementale

Janvier 2009 : début de l’étude globale de programmation/scénographie qui définira le contenu précis du projet ainsi que son plan de financement

Octobre 2009 : décision d’approbation du programme et dépôt du dossier de demande d’autorisation auprès du ministre
Janvier 2010 : choix d’un maître d’œuvre
Octobre 2010 : permis de construire et autorisations
2011 : travaux